Centre de Connaissance

Les Enseignements de la Connaissance Universelle

Origines de la vie

 

Le Christ explique les Origines de la Vie et de l'Existence et  nous montre les fausses interprétations de la science fondées sur certaines " théories scientifiques " erronées.

origine_image

Je viens expressément pour aider la science à combler le fossé entre la CONSCIENCE UNIVERSELLE et l’apparition de particules électriques. Sans ce pont entre la Dimension Spirituelle Invisible et le monde visible de la « matière », la science restera enracinée dans des idées et concepts obsolètes au lieu d’avancer dans de nouveaux domaines de recherche spirituelle / scientifique pour l’amélioration de l’humanité.

LE CHRIST DIT :
  Je désire vivement vous montrer que de nombreuses théories avancées par vos scientifiques sont suscitées par une forte réaction aux dogmes et doctrines des églises.
  Pour comprendre cette déclaration, il faut que vous preniez conscience du fait que jusqu'à l'époque de Darwin, alors que les diverses églises assuraient leur domination sur l'esprit des gens, il était généralement accepté que l'univers avait été créé exactement comme il est écrit dans la Genèse dans l'Ancien Testament biblique.
  Lorsque les scientifiques tentèrent d'annoncer leurs découvertes et leurs théories, ils furent forcés de décrire leurs nouvelles croyances en présence d'une énorme opposition religieuse. En conséquence, ils jugèrent nécessaire de consacrer une grande partie de leur énergie mentale à prouver que les déclarations des Prophètes étaient fausses. Ce faisant, leur priorité fit qu'ils perdirent leur clarté de vision et qu'eux aussi devinrent la proie de leur ego. Ensuite de quoi toute perception intuitive proposée par le monde scientifique fut tournée en dérision et jetée aux oubliettes par d'autres scientifiques. Du fait de ce climat mental, le balancier de la recherche de la Vérité passa du côté de la croyance inébranlable en la raison et la logique, emprisonnant ainsi l'intellect humain dans le matérialisme pour les réponses aux origines de la vie et de l'existence.
 
  Il est donc absolument nécessaire que je réfute quelques-unes des « théories scientifiques » et démontre qu'elles sont tout aussi erronées que le sont les soi-disant « vérités » de la doctrine chrétienne. En abordant certaines de ces « théories », les scientifiques tout comme les hommes d'église ont plongé dans le domaine des suppositions non prouvées, absurdes, pour répondre aux questions qui ne pouvaient recevoir de réponses de la part d'esprits uniquement terrestres.
 
  Votre science vous ayant dit que la substance de votre monde matériel est fondamentalement constituée de particules électriques se mouvant à grande vitesse dans « l'espace », elle est incapable de vous dire « pourquoi » de telles « particules d'énergie » prennent la densité et la forme de « matière », sauf à parler de forces de fusion auxquelles il arrive de créer les éléments.

  La science ne peut vous dire quelle est la « Force Motivante » qui réunit des particules en forme d'éléments.

  La science ne peut pas davantage vous dire d'où sont venues de telles particules d'énergie, à l'origine, sauf à dire qu'elles ont été libérées au moment du Big Bang qu'elle pense avoir donné la première impulsion à la création.
  Pourquoi un soudain Big Bang ? – de quoi ? Quel en a été le « Facteur Déclenchant » ?

  La Science parle d'électromagnétisme mais ne peut pas dire d'où viennent de telles énergies qui apparaissent et disparaissent. Où vont-elles ? Pourquoi reviennent-elles ? D'un point de vue humain, il ne semble y avoir aucune activité intelligible dans ou derrière ce travail.
  La science dit que l'électromagnétisme « est juste » un simple fait de l'existence et pourtant, il produit un travail hautement intelligent et intentionnel sous forme de millions de milliards de substances dont est constitué votre univers. Comment cela se peut-il ?
  Il n'y a rien, dans ce que l'électromagnétisme a rendu visible, que l'esprit humain puisse considérer comme manquant de but ou de signification.
  La science ignore ce niveau le plus fondamental et vital de la création. Sans réponse à cette question – pourquoi tout ce qui est apporté à manifestation visible par l'activité des énergies jumelles de l'électromagnétisme est invariablement voulu, réussi et rationnel – vous ne découvrirez rien de valable dans la recherche de vos origines.
  Tant que la science ne pourra pas approfondir et découvrir la « Réalité » de « l'espace » dans lequel les particules électriques que vous observez sont en suspension, la science restera à jamais derrière les portes fermées du matérialisme. L'accès à la Vérité éternelle et à la sagesse universelle lui sera toujours barré et elle sera emprisonnée dans l'esclavage de la seule raison, qui n'est que le produit de l'activité finie des cellules cérébrales.
 
C'est à la véritable nature de l'ESPACE que j'ai l'intention de vous initier, mais avant de commencer, je dois d'abord porter à votre attention de nombreuses questions hautement pertinentes.

  Tout au long des âges, une grande partie du travail produit par l'électromagnétisme est apparue à l'esprit, à la vision et au toucher des entités vivantes comme quelque chose de solide, d'immuablement durable. On considérait que le métal, le bois, la roche, les entités vivantes étaient tous composés de « matière » solide, inanimée ou vivante. Avec une telle croyance en un univers solide, il n'est que naturel que les prophètes mystiques anciens aient imaginé un « Puissant Individu » possédant l'énorme pouvoir de créer toutes les substances solides de l'univers. En imaginant un tel « Individu Puissant », il n'était que naturel qu'ils perçoivent une figure « royale » contrôlant l'univers et possédant une nature vengeresse lorsqu'elle était confrontée au comportement humain qui créait une société turbulente.
  Ni les Prophètes de jadis, ni la science d'aujourd'hui ne sont proches de la Vérité de l'Existence.
  Tous deux ont passé complètement à côté de la vérité.

  La science dit que la vie a commencé lorsque, d'une manière inexpliquée, une combinaison correcte de réactions chimiques a produit une molécule capable de se reproduire en déclenchant de nouvelles réactions chimiques.
  Une telle description de l'immense puissance et de la complexité féconde de la FORCE DE VIE censée être discernable parce qu'elle est « capable de se répliquer » révèle l'appauvrissement fondamental de la perception et de la pensée scientifiques qui ont produit une telle théorie !
  En outre, la suggestion qu'une telle combinaison de substances chimiques « inanimées » puisse se réunir d'une manière spécifique – accidentellement – pour produire un résultat aussi surprenant de « reproduction » reste inexpliquée scientifiquement.
  Tout cela parce que l'esprit humain fini, bien que scientifique, ne peut pas traiter une éventualité aussi étrange que la « reproduction » spontanée. Cela suggère trop un phénomène magique – quelque intervention d'une source inimaginable – que les scientifiques n'osent pas envisager, par peur du ridicule.
  Ce consensus moutonnier est considéré comme plus scientifique que la production de théories « inspirées » bloquées par les lois matérialistes que la science s'est imposées. Cet obstacle au progrès scientifique futur empêchera la science d'investiguer correctement le royaume du mental et de l'esprit jusqu'à ce qu'un scientifique illuminé défie les conventions et ose dépasser la limite entre le « vu » et le « non vu ».
  Si l'on présentait la théorie de la reproduction spontanée des molécules aux Prophètes anciens, ils ne verraient aucune difficulté à un tel « événement magique » et diraient que « Dieu » a créé ces combinaisons chimiques et leur a insufflé la vie. Mais ce ne serait pas là non plus la bonne explication.
  C'est ce vieux concept religieux d'un « Dieu d'En Haut », « créant de loin », qui empêche les scientifiques d'avancer en directions de réflexions spirituellement plus conscientes. Ainsi, quoique la science se soit apparemment émancipée des doctrines anciennes, elle reste toujours aussi muselée et bloquée mentalement qu'au 19e siècle par les craintes qu'elles lui inspirent. Elle adopte ses théories ridicules parce qu'elle n'a pas encore perçu la « Réalité » de Notre Source d'Être derrière et dans la molécule vivante.
 
  Continuant son histoire de la création, la science déclare qu'après la « création spontanée » de molécules vivantes capables de se reproduire, elles « se sont constituées » en une cellule vivante (si petite qu'elle ne peut pas se voir à l'œil nu), qui est devenue le matériau de construction de toute la multiplicité des organismes vivants, y compris les plantes, les insectes, les reptiles, les oiseaux, les animaux et l'homme lui-même. Ainsi, toutes les choses vivantes auraient un ancêtre commun – la première molécule vivante.
  La science ne peut expliquer pourquoi les molécules reproductibles se sont assemblées en une cellule vivante. Cela reste un mystère pour la science.
 
  La cellule vivante, vous dit votre science, se reproduit sans fin dans des milliards de milliards de milliards de formes différentes. C'est le matériau de construction de l'univers visible. Comment cela se peut-il ? Quelle est l'impulsion qui motive une telle reproduction ? La science ne peut pas le dire. Retranchée derrière sa propre cécité, elle se circonscrit, et les gens avec elle, dans une cécité matérialiste.

  Et maintenant, la première cellule vivante mérite l'attention exclusive de toute personne cherchant sérieusement la dimension spirituelle et la « Source première de l'Existence » – parce que la première molécule vivante et la première cellule vivante sont la toute première évidence d'une activité intelligente dans la « matière » – dans l'univers.
  La caractéristique première qui démontre du sens et de la sensibilité est la fonction de la membrane qui recouvre la cellule, lui conférant protection et individualité. Pensez à ce phénomène « miraculeux ».
  La cellule absorbe, à travers sa membrane, uniquement la nourriture qu'elle a sélectionnée dans l'environnement.
  Non seulement la cellule absorbe la nourriture correcte mais – ayant utilisé cette nourriture – elle se débarrasse de ses déchets à travers cette membrane perméable.
  Vous devriez vous demander comment la membrane « purement physique » de la cellule, invisible à vos yeux, peut « distinguer et sélectionner » la nourriture qui lui convient afin d'améliorer son bien-être, puis exercer suffisamment de discernement pour se débarrasser de la matière toxique non désirée ?
  Ne voyez-vous pas là un haut degré de finalité dans toute cette activité et pouvez-vous croire qu'une telle intention soit accidentelle ?
  Et LA FINALITÉ n'est-elle pas la marque même de l'Intelligence ?
  Plus encore : la membrane de la cellule continue à faire ce travail de sélection de la nourriture et de rejet des déchets dans un milliard de milliards de circonstances et de conditions différentes, liées à la survie de diverses espèces dans divers environnements. N'est-ce pas là une évidence de LA FINALITÉ qui se joue dans chacune des actions de chaque sorte d'espèce, insectes, plantes, reptiles, oiseaux, animaux et êtres humains ?
  Ne pourrait-on pas décrire l’univers comme une IMPULSION constante et cohérente DE FINALITÉ rendue visible dans le domaine de la « matière » visible ?
  L’esprit de FINALITÉ est-il un élément physique – ou un élément de la « conscience » ?
  Et si vous pouvez accepter que LA FINALITÉ est une impulsion créatrice incontestable derrière L’EXISTENCE, alors, vous pouvez passer à la perception suivante de l’univers : celle de la manifestation visible d’une ÉVALUATION INTELLIGENTE des causes et des effets, clairement évidente dans la « matière » vivante. Car – si la cellule vivante peut sélectionner la nourriture qui lui convient et aussi pourvoir à l’élimination de ses déchets toxiques – cette simple activité démontre une conscience du besoin de digérer et prévoit également la constitution de déchets toxiques qui en résulte – et la nécessité d’éliminer de tels déchets pour assurer la santé permanente de la cellule. N’est-ce pas là une indication claire d’une ÉVALUATION INTELLIGENTE de la « Cause et de l’Effet » ?
  De plus, la science dit que la cellule contient un « noyau » qui pourrait se comparer au cerveau d’un être humain puisqu’il transmet des messages et que sa fonction principale est le stockage d’informations, la « bibliothèque » qui contient non seulement les détails relatifs à une cellule, mais à tout le corps dans lequel elle réside !


  En fait, selon les recherches de la science, il apparaîtrait que la cellule elle-même est un système de « messages » chimiques transportés d’une manière intentionnelle, intelligente et claire. Comment cela se pourrait-il si les origines des molécules de la cellule n’étaient que des substances chimiques inanimées ? Discuteriez-vous le fait que derrière chaque « messager ayant un message à délivrer » se trouve une pensée ou une conscience intelligente ? Et que penser de la précision des messages transférés de cellule à cellule pour assurer la réplication exacte de certaines espèces pendant des millions d’années ?
  A quel moment donc de la création, la « conscience » s’est-elle immiscée dans des organismes vivants ? Et comment la pensée intelligente, qui pèse et décide, est-elle arrivée dans le champ de la matière inconsciente et inanimée ?
  Sans conscience inhérente, comment une activité si bien informée et informatrice peut-elle avoir lieu dans une cellule invisible à l’œil nu ? Une telle activité n’est-elle pas le produit de la conscience / connaissance, prouvant la présence de vie « intelligente » dans son plus petit dénominateur ?
 
  En outre, une simple cellule vivante, sous forme de bactérie, peut se mouvoir toute seule et vivre sa propre vie spécialisée et souvent fascinante dans l’environnement, ou, en tant que virus, exécuter son œuvre de mort, spécialisée dans l’attaque de cibles spécifiques dans des organismes vivants. Par ailleurs, la cellule peut se fixer dans un organisme pour effectuer son travail capital de construction et de maintenance de quelque partie de l’organisme. Un tel travail produit du « matériel vivant » exactement adapté – et nécessaire – à l’organe vivant sur lequel il travaille – soit des parties du corps humain ou de la vie animale, ou d’une plante – tels des orteils ou une rate humains, ou de la fourrure et des défenses d’animaux, ou des écailles de poisson et des plumes d’oiseau, ou de l’écorce d’arbre et du feuillage garnissant des branches, ou des pétales et le pédoncule de fleurs, ou des antennes de papillons et leurs ailes de gaze, la peau reptilienne des crocodiles et leurs dents, les yeux des caméléons et leur peau qui change de couleur selon leur besoin de camouflage. Chacun de ces phénomènes physiques complètement différents et apparemment sans aucun rapport est créé par le travail individuel et spécialisé de milliards et de milliards de cellules vivantes identiques.
  En contemplant l’immensité et la diversité du travail accompli par une simple cellule vivante invisible à l’œil nu – pouvez-vous croire en un univers mécanique ?
  Ce serait possible si la « matière » produite par de telles cellules étaient illogique, sans but plausible et sans raison à son existence – dénuée de conscience personnelle.
  Mais ce n’est pas le cas. Ces cellules vivantes identiques travaillent ensemble, en harmonie en l’homme ou en l’animal, afin de construire un foie avec ses multiples tâches à l’intérieur du corps, afin de créer un œil compliqué avec ses propres buts qui sont de mettre l’entité en contact direct et intelligent avec son environnement, y incorporant l’aide du cerveau, ou d’os puissants, expressément prévus, de manière complexe et en conjonction avec des tendons et des muscles, pour s’unir à d’autres de la manière qui convient pour permettre le mouvement souple et complet de l’entité.
  De plus, les cellules n’interfèrent jamais dans leurs tâches respectives.
  Lorsqu’elles créent un rein, elles ne font pas subitement une oreille.
  Lorsqu’elles fabriquent un cheveu, elles ne se lancent pas soudainement dans la fabrication de peau. Non les cellules fabriquent le cuir chevelu et d’autres cellules exactement pareilles fabriquent du cheveu. La seule différence entre les cellules de la peau et des cheveux est le travail qu’elles accomplissent, seconde après seconde, durant toute une vie. Pourquoi ?
  Quel est le facteur de « motivation » et « d’inspiration » ? Un accident ?
  Quelle intelligence organisatrice a mis en mouvement le processus entier de création à partir du niveau le plus fondamental de la formation d’éléments simples de particules électriques libres dans « l’espace »,
     la combinaison d’éléments pouvant former des substances chimiques,
     la combinaison correcte de substances chimiques spécifiques pouvant former une molécule vivante,
     la combinaison correcte de molécules vivantes pour en faire une cellule vivante qui peut absorber de la nourriture,
     excréter les déchets, construire conformément à des spécifications claires et précises, se mouvoir et entretenir cet énorme édifice de création avec constance, à travers des milliards d’années ?
  Plus encore : quelle est la « Force Motivante » qui a conçu et a fait évoluer avec succès, dans les systèmes et entités vivants, des milliards et des milliards de manières différentes de fertiliser les semences de chaque espèce – que ce soit celles des plantes, d’insectes, de reptiles, d’oiseaux, d’animaux ou d’êtres humains, en développant pour chacune un système intelligent de procréation adapté aux conditions climatiques, à la production de la végétation locale, afin d’assurer leur survie ?
  La SURVIE n’est-elle pas également une évidence d’une activité intentionnelle intelligente ?
  Et cet immense exploit de créativité accompli, ne devriez-vous pas vous demander comment il se fait que chaque espèce vivante a sa propre manière individuelle d’élever ses petits et de les protéger autant que possible jusqu’à ce qu’ils soient capables d’assurer eux-mêmes leur SURVIE ? N’est-ce pas, actif sous sa forme la plus élevée, DE L’AMOUR POUR LA CRÉATION ?
  Vous ne pouvez pas sortir de cette analyse de ce que l’intelligence humaine a à dire au sujet des origines de la vie et de la créativité, sans mentionner les molécules d’importance majeure de l’ADN, dont on dit qu’elles portent le « plan » de tout l’organisme – plante ou bébé. En outre, ces molécules d’ADN donnent des instructions aux cellules, les informant qu’elles doivent construire conformément aux chromosomes déposés par la semence.
  Oui, vraiment, à la place d’intelligence, la science vous a donné les molécules d’ADN et ses fragiles cellules matérielles comme source de votre existence, votre chef suprême, votre directeur de création, dont toute la création doit dépendre pour sa survie. Contemplez le glorieux ADN – Seigneur de votre création !
  D’où les molécules d’ADN ont-elles tiré leurs pouvoirs d’orientation intelligente ?
  La science est satisfaite maintenant qu’elle est capable d’expliquer de manière satisfaisante pourquoi les diverses espèces de tout genre se reproduisent si exactement et constamment. La Science aimerait vous faire croire que vous vivez dans un univers purement mécanique ; que le phénomène de l’évolution naît de mutations hasardeuses et de la « survie du mieux adapté ».
  Si vous étudiez les divers organismes de la création, les multiples et différentes activités des espèces interdépendantes, pouvez-vous vraiment croire en un concept matérialiste aussi improbable ?
  Ce n’est pas une simple coïncidence si, aujourd’hui, afin de vous permettre de découvrir la vaste Intelligence derrière la création, de nombreuses personnes créatives se lancent dans des voyages difficiles pour explorer, établir et photographier les habitats et les habitudes de créatures et de plantes sauvages. On vous amuse – et vous instruit – avec des quantités de faits et de photographies des merveilles de votre univers. 
  Du temps où j’étais sur Terre, je ne pouvais pas me référer à de telles merveilles pour enseigner aux Juifs la Vérité universelle de l’Existence. Je ne disposais que d’animaux domestiques et d’oiseaux à utiliser comme exemples des merveilles d’inventivité, d’intelligence et de conscience apparentes en chaque être vivant. Il n’est écrit nulle part, dans les évangiles, que je me suis référé à un Haut et Puissant Jéhovah comme étant le Créateur, comme c’était la coutume chez les dirigeants juifs.
  Non, je me suis tourné vers la campagne, les fleurs et les oiseaux, et j’ai essayé de montrer à mes compatriotes qu’ils étaient entourés d’une création merveilleuse et miraculeuse. Il y a deux mille ans dans votre dimension, nous manquions de votre contexte scientifique moderne pour observer et expliquer intelligemment l’activité de ce que j’appelais le « Père » partout autour de nous.
  Pour découvrir votre véritable SOURCE D’ÊTRE, je vous demande de faire l’inventaire de l’inimaginable et indescriptible complexité et diversité de travail intentionnel tout simplement évidente chez les pingouins comme chez les porcs.
  L’esprit humain peut-il reproduire une seule des activités les plus fondamentales qui ont lieu dans – disons – le système digestif, lequel rassemble rapidement les enzymes et les hormones requises, nécessaires à la digestion ?
  Comment le cerveau fini, incapable de percevoir clairement le véritable processus de création qui est gouverné par une connaissance instinctive, a-t-il l’audace d’affirmer de manière univoque – en défiant la contradiction – qu’il comprend les véritables origines de la création et les forces qui ont donné forme à la création ?
  Quelle arrogance ! Ces hommes ne réussissent à penser que selon ce que leur disent leurs yeux.
  Je regarde l’ignorance scientifique actuelle avec une compassion pleine d’amour, un certain degré d’amusement et un désir brûlant de piquer sa fierté. Car, tant qu’une personne ne pourra reconnaître sa fatuité et sa position d’infaillibilité, une véritable union entre les Vérités Éternelles et la connaissance scientifique humaine ne pourra jamais avoir lieu. Mais elle doit avoir lieu, faute de quoi l’évolution spirituelle humaine restera au point mort.
  Les scientifiques ont l’esprit trop plein de savoir livresque « spécialisé », de formules et d’équations consacrées et du besoin de l’approbation de leurs pairs, pour permettre une pénétration mystique de la part d’Intelligences Supérieures.
  En mon nom, je demande aux lecteurs de ces Lettres de former une association pour défier la science et demander « à quel stade de l’évolution du « monde matériel » la CONSCIENCE est-elle pour la première fois perceptible ? »
  Je répète et je pèse mes mots : demandez aux scientifiques à quel moment, dans l’évolution du monde, la « conscience » est perceptible pour la première fois. Dans la cellule vivante ? Si c’est dans la cellule vivante, demandez-leur si elle était perceptible dans les molécules vivantes qui se sont combinées pour former une cellule et s’entourer d’une membrane si intelligemment conçue qu’elle permet la consommation d’aliments sélectionnés et l’excrétion de déchets toxiques ? Comment reconnaissent-elles les déchets toxiques ? Et s’il était admis que la conscience pouvait être présente dans des molécules vivantes, ne faudrait-il pas leur demander si les propriétés chimiques qui sont devenues une molécule vivante, ne pourraient pas avoir possédé elles-mêmes « de la conscience » qui les a finalement poussées et propulsées dans une combinaison vivifiante qui a créé une molécule ? Et après être remontés aussi loin dans les origines de l’existence – les propriétés chimiques, il faudrait encore se demander pourquoi « la conscience » ne devrait devenir une présence viable que dans les composés chimiques – et pourquoi pas dans les éléments dans lesquels l’individualité a d’abord pris forme et – si on l’admet dans les éléments – pourquoi faudrait-il nier que la « conscience » propulse les particules électriques pour former les éléments ? Est-il rationnel de nier une telle possibilité ?
  Et ayant conclu à une telle possibilité, ne devriez-vous pas aller plus loin et demander d’où vient l’électromagnétisme ?

  Quelle est « la réalité » de l’électricité, au-delà des traits de lumière intense maintenant décrits par la science comme des photons et des électrons ?
  Et quelle est « la réalité » du magnétisme au-delà des énergies doubles « d’attractions et de rejet » – ces impulsions d’énergie qui ont apporté la stabilité et l’ordre dans le chaos ?


  Demandez à la science : « D’où vient l’électromagnétisme qui est responsable des étapes les plus fondamentales de la création d’un univers ordonné et discipliné, d’une complexité et d’une diversité inimaginables ? ».
  Je vais maintenant tenter de décrire en vos termes CE QUI est au-delà de tous les mots et actuellement au-delà de toute « compréhension terrestre individualisée ». C’est pourquoi l’intellect, bien qu’il aide le cerveau à comprendre, intellectuellement, les faits spirituels que je vous propose, crée aussi une barrière à la vraie perception et à l’expérience spirituelles.
  Vous voudrez donc bien considérer les références suivantes à la DIMENSION UNIVERSELLE ULTIME comme de simples propositions – des idées, des « formes de conscience sommaires » de la RÉALITÉ qui est derrière et dans votre univers. ((Prenez chacune de ces IDÉES – une à une – pour la méditer.))
  Ce que je suis sur le point d’expliquer est entièrement dans et de la CONSCIENCE, sans paramètres et sans frontières. Si vous êtes suffisamment évolué spirituellement pour me suivre, au-delà des mots, vous commencerez à comprendre « spirituellement » tout ce que j’essaie de vous dire. Les mots vous guideront vers – et vous ouvriront ensuite – de nouvelles « visions de l’être ».
  Persévérez ! La LUMIÈRE pénétrera progressivement, peut-être imperceptiblement, dans votre esprit et vous aurez de petits éclairs d’intuition.
  Beaucoup de gens ont ressenti quelques « éclairs d’intuition », ont brièvement senti un effleurement de « Conscience Divine » pour ensuite, osant à peine continuer à croire en un moment aussi transcendant de prise de conscience, commencer à se poser des questions, à douter, avant de rejeter finalement ce petit influx de « Conscience Divine ». Gardez-vous d’en faire autant. L’incrédulité vous retardera, vous empêtrera dans le plan matériel de l’existence plus que vous ne sauriez l’imaginer.
  Quoi que l’on vous donne et que vous soyez capable de recevoir – saisissez-le rapidement et ne doutez pas.


  Le doute détruit la constance des progrès parce qu’il crée ses propres « formes de conscience » qui supprimeront et même éradiqueront l’intuition que vous aurez précédemment reçue.
  Par conséquent, le choix de vos pensées – croyance ou incrédulité, doute ou foi – construit ou détruit vos progrès dans votre recherche de la VÉRITÉ.

  Tout déni efface de votre conscience le progrès qui vient d’être fait.
  Par ailleurs, plus vous vous élevez en vérité spirituelle, plus vos pensées deviennent puissantes.
  Par conséquent, créez et maintenez fermement votre élan spirituel et ne permettez à personne d’interférer et de saper cet élan. Accrochez-vous fermement à vos perceptions précédentes. Dans les temps de doute, naviguez dans des pensées positives, en utilisant des affirmations lumineuses et accrochez-vous aux conseils inspirants ci-dessus et aux moments où les fréquences de vibration de votre conscience étaient plus hautes. En usant de votre volonté, en choisissant des affirmations qui contiennent « des pépites d’or » de Vérité spirituelle, revenez encore et encore à ce niveau supérieur de conscience. Ne vous abandonnez pas complètement, par paresse mentale, au flux et reflux des énergies de conscience spirituelle en devenant une « girouette » spirituelle.
  Je ne peux pas souligner assez fortement ce danger d’auto-obstruction. Devenez-en activement conscient.
  Si vous savez quoi que ce soit des récits de ma vie en Palestine, vous vous rappellerez que moi aussi, j’ai subi ce phénomène de flux et reflux de conscience spirituelle et que j’ai trouvé nécessaire de me retirer dans les collines pour prier, méditer et renouveler ma force spirituelle.
  Comprenez donc vos périodes « sèches », mais n’y cédez pas en vous abandonnant passivement à un changement indésirable de vos attitudes et de vos modèles mentaux / émotionnels. En puisant consciencieusement de nouvelles forces et l’élévation de vos fréquences de conscience dans votre Source d’Être, ces périodes négatives diminueront énormément en force et en durée.
  Je répète : soyez à tout moment conscient de la manière dont vous utilisez votre intellect ! Faites en sorte que votre activité mentale soit toujours constructive afin qu’elle puisse contribuer à votre développement spirituel plutôt qu’être une entrave constante.

***************************

  La science ne peut approcher la création qu’en spectatrice. Bien que ses ambassadeurs soient humains et fassent eux-mêmes l’expérience de la vie, le mental humain ne peut qu’observer ce qui a été créé. Il ne peut pas entrer dans les processus intimes de la création, cachés dans la « matière » et les champs d’énergie les plus basiques.
  La science ne sera jamais capable de mettre le doigt sur la FACTEUR MOTIVANT X qui donne naissance aux énergies qui sont en contrôle de la création de la forme individuelle.
  Mais ce que la science a à dire sur la matière de la création est de peu d’importance pour vous en tant qu’individu.
  La science ne changera pas d’un iota votre style de vie, votre santé, votre environnement, vos sentiments et vos réalisations personnels.
  Ce qu’il faut que vous sachiez – et que je viens expressément vous dire, c’est comment échapper aux manifestations possessives-protectrices égoïstes qui vous sont conférées par l’EGO pour assurer votre individualité et votre survie et votre aspiration innée à retourner à la joie et au bonheur dont est issue la VIE de toute création.
  Cela vous fournit la raison pour laquelle je suis venu sur Terre à l’origine et pour laquelle je viens à vous aujourd’hui – pour faire quelque chose qu’aucun scientifique ne pourra jamais faire pour vous – aider votre âme à émerger des confins des manifestations de votre ego et à se lancer dans un nouveau programme de « vie de la pensée et des émotions » qui exprimera directement la « Vie de la Conscience Père-Mère » injectée en vous et en toute l’humanité au moment de la conception.

***************************

  Dans votre intérêt le plus élevé, vous êtes invité à poursuivre les révélations du Christ avec ce livre intitulé : Le Christ revient : "Il révèle sa surprenante vérité"

Centre_de_Connaissance
[Connaissance] [Enseignements] [Le Christ] [Christ Maitreya] [Jesus Christ] [Ramtha] [Sai Baba] [Babaji] [Djwal Khul] [Paul Twitchell] [Krishnamurti] [O M Aivanhov] [Clare Prophet] [Ronna Herman] [B Marciniak] [Soria] [Kryeon] [Seth] [Daniel Meurois] [Chintanavitch] [Newsletter] [Origines de la vie] [Connaitre] [Emplois] [Education] [Ascension] [ADN] [Marche Financier] [Contact]