Centre de Connaissance

Les Enseignements de la Connaissance Universelle

AmourTerre

Connaissance

Connaissance_01


E
D
I
T
O
R
I
A
L

"L'ignorance se dissipe devant la Connaissance comme le brouillard devant le soleil. La Connaissance s'acquiert par l'investigation constante. On devrait investiguer sans cesse sur la Nature Divine - la réalité du "je" - , les transformations que subit l'individu lors de la naissance et de la mort et autres sujets de ce genre. C'est seulement après avoir gagné la Connaissance totale que l'on peut atteindre la Libération".

Les lois Universelles de l’Existence se réfèrent uniquement aux activités de la conscience ; ……. elles sont précises et immuables ; ……. elles ne sont PAS des récompenses ou des punitions de Dieu. Elles s’appliquent aux « Facteurs Causatifs » de la Conscience qui attirent / magnétisent des particules électriques, lesquelles, ainsi, se relient et apparaissent au monde sous des formes et comme des expériences extérieures, visibles et solides.

Quel est l’enseignement fondamental ? C’est que, quel que soit le groupe social, intellectuel ou économique auquel tu appartiens, tu seras toujours fils de l’immortalité. Les Véda disent que l’homme n’est pas seulement fait de terre et de boue mais que : est un homme celui qui réussit à vivre avec Discernement, d’une façon telle qu’il est capable d’atteindre le Divin qui est en lui.

C’est uniquement en intégrant les enseignements des chefs spirituels ou des grands instructeurs de l'humanité que l’homme peut être capable de mener le monde vers un âge d’or de liberté, de paix et de connaissance.

● Ce centre de connaissance a réuni pour votre plus grand intérêt de parfaits Grands maîtres, aux enseignements parfaits de façon à indiquer à l'humanité le chemin de la paix. De nos jours, les conflits et la discorde détruisent la paix et l'unité tant dans les familles que dans les écoles, tant dans le domaine religieux que social, et toutes les nations sont en crise.

● A l’heure actuelle nous réprouvons les évènements préjudiciables, destructeurs, violents, antisociaux et immoraux, comme les inondations, les tremblements de terre, les incendies dévastateurs, les activités terroristes inhumaines, les explosions de bombes, la mort d’un nombre colossal de personnes innocentes, les atrocités, l’exploitation inhumaine des gens faibles et fragiles. Même l’existence de ces évènements témoigne de l’Omniprésence de Dieu.

● Ces évènements sont les conséquences de la violation des lois naturelles, du déséquilibre des cinq éléments (Terre, Eau, Feu, Air et Éther) par les activités égoïstes de l’homme, de la violence causée pour satisfaire les désirs illimités des sens, etc.

● Il faut comprendre que le monde se tient aujourd'hui à la croisée des chemins et les défis à relever sont d’une ampleur inégalée. Ce qu’ignore l’humanité, c’est que la crise qu’elle traverse est de nature spirituelle.

● Cette crise se focalise dans les domaines politique et économique et c’est là qu’elle doit être résolue.

● Le seul moyen d’avancer pour l’humanité est de prendre conscience de son unité, de sa véritable nature et de manifester la fraternité entre les hommes par le partage et la coopération.

LA REPRESENTATION DE VOTRE MOI DIVIN

Moi_Divin

Centre de connaissance centre son action sur les enseignements de la Vérité de l’Existence, car sans cette connaissance, il n’y a aucun espoir de réaliser pleinement la VÉRITÉ UNIVERSELLE et de comprendre la vraie nature de la condition “humaine-spirituelle”.
C’est pour CELA qu’il est indispensable de regrouper la connaissance universelle enseignée par les maîtres, instructeurs de l'humanité et chefs spirituels à propos de Dieu, de l'évolution, et du sens de la vie.


Spiritualiste

 La Représentation de votre Moi divin illustre le potentiel de l’âme et le but ultime de notre incarnation sur terre. Ce graphique représente votre anatomie spirituelle et votre potentiel à devenir qui vous êtes vraiment.
 L’image du haut représente la Présence JE SUIS, la Présence divine individualisée en chacun de nous. Les bouddhistes l’appellent Dharmakaya, ou corps de l’ultime réalité. Votre Présence. JE SUIS correspond au « JE SUIS CELUI QUE JE SUIS », le nom de Dieu révélé à Moïse. « JE SUIS CELUI QUE JE SUIS » signifie simplement mais profondément Tout ce qui est en haut est comme ce qui est en bas. Tout comme Dieu est aux cieux, il est aussi en moi sur la terre.
 Votre Présence JE SUIS est entourée de sept cercles concentriques d’énergie spirituelle formant ce que l’on appelle le corps causal. Ces cercles d’énergie vibratoire contiennent la mémoire de vos bonnes actions, c’est-à-dire votre karma positif.
 Le personnage du milieu représente votre Moi supérieur, votre maître intérieur, votre ami le plus cher et la voix de votre conscience. Le destin de chacun d’entre nous est de personnifier les qualités de son Moi supérieur, parfois appelé Bouddha intérieur ou Moi christique sacré.
 Le filet de lumière blanche descendant du cœur de la Présence JE SUIS vers le personnage du bas en passant par le Moi supérieur représente la corde de cristal (ou « corde d’argent », selon l’Ecclésiaste). C’est le cordon ombilical, ou corde de vie, vous reliant à l’Esprit. Votre corde de cristal alimente également l’étincelle divine nichée dans la chambre secrète de votre cœur.
 Le personnage du bas vous représente sur le sentier spirituel, entouré de la lumière blanche divine qui vous protège et du feu spirituel purificateur de l’Esprit Saint, connu sous le nom de flamme violette (voir les guides de spiritualité pratique). Le but de l’évolution de l’âme sur terre est de développer la maîtrise de soi, de compenser son karma négatif, de ne plus faire qu’un avec le Moi supérieur et de remplir son unique mission, qui est de regagner le monde spirituel qui constitue son vrai foyer.
 Quand « tout ce qui est en bas » (l’incarnation de votre âme, la figure du bas) deviendra comme « ce qui est en haut » (votre Moi supérieur, c’est-à-dire la figure du milieu), alors votre âme pourra s’unir à votre JE SUIS (représentation du haut), enfin libérée de la succession des renaissances. Les trois figures de la Représentation de votre Moi divin se fondront alors en une seule.

 En tout premier lieu, tu dois poser la question : qui es-tu ?
- L’Esprit Divin.
D’où viens-tu ?
- De l’Esprit Divin.
Où vas-tu ?
- Rejoindre l’Esprit Divin.

 Aujourd’hui nous connaissons beaucoup de choses dans le monde. Toutes ces connaissances ne constituent pas ce qui est considéré comme la connaissance. La connaissance de l’Esprit est la seule vraie connaissance. La connaissance ordinaire peut-être la connaissance des objets matériels, la connaissance sensorielle ou n’importe quelle autre espèce de connaissance acquise par investigation. Mais aucunes d’elles ne peuvent être la connaissance de l’Esprit. Dans le sens le plus élevé, l’Esprit et la connaissance ne sont pas deux choses différentes. Elles sont une et même chose.

 Qu’est-ce que la connaissance ? La prise de conscience de sa nature réelle est la connaissance même. La dévotion est la façon de réaliser l’unité avec la connaissance (lorsque la connaissance du Soi devient Un avec le Soi).

 Dans le monde phénoménal, nous reconnaissons trois entités (l’auteur, l’action à réaliser et le but de l’action). Ceci est la caractéristique de la dévotion. L’aspirant spirituel est (l’auteur). L’exercice spirituel est le Karma (ce qu’il fait). Obtenir la vision du Divin est (le but). Le même processus est décrit comme la connaissance, ce qui doit être connu et celui qui connaît. Au sens le plus élevé, tous sont Un. Ils apparaissent sous trois formes différentes, à des phases différentes. Les gens sont entraînés par ce qu’ils imaginent être leur expérience spirituelle. Mais, ce qu’ils devraient réellement rechercher est d’abandonner leur attachement à ce qui n’est pas spirituel.

 La lumière du jour représente la plus haute connaissance. L’obscurité de la nuit représente l’ignorance. La Divinité transcende à la fois la connaissance et l’ignorance. Oubliant le Divin, les gens sont immergés dans l’expérimentation des choses de ce monde. Le Divin peut être expérimenté seulement à travers le Divin.
Le Divin comme incarnation de la Connaissance peut uniquement être réalisé au moyen de la voie de la Connaissance. Qu’est-ce que la Connaissance Suprême ou Sagesse ? C’est connaître votre propre Soi. Ceci est la Connaissance même. La Connaissance du Soi est la Réalisation du Soi. La constante contemplation sur le Soi est la manière d’expérimenter la vision directe de Dieu. Qui est le Soi ? C’est l’Esprit Divin. Lorsque vous vous référez au « Je », c’est le Soi. Qui est ce « Je » ? Est-Il le corps ? Ou, est-Il le mental ? Ou l’intellect ? Ou l’esprit qui demeure en l’homme ? Lorsque vous vous posez cette question, vous réalisez que seul la Super-Conscience est « Je ». C’est le vrai « vous ». Il était là quand vous êtes nés, il est là quand vous dormez et oubliez tout, même votre corps et tout le reste, aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur. Ce « Je » ne peut pas être abîmé, il ne peut pas être modifié, il ne connaît ni naissance ni mort. Etudiez la discipline qui vous fait connaître cette Vérité et vous serez toujours libre et plein d’audace. Telle est la véritable Connaissance, la Connaissance du Soi.

 La réalité de base est l’Esprit Divin en chacun. Les gens parlent de l’esprit, mais se conduisent d’une manière qui dément leur croyance. Il devrait y avoir unité en pensée, en parole et en action. Pour accomplir cette triple unité, nous devons comprendre la Vérité touchant à l’Esprit.

 La connaissance est Dieu. La connaissance est l’Esprit Divin. La Nature est la chose à connaître. L’homme est une combinaison de Connaissance (Dieu) et de la Nature. Les Ecritures Saintes considèrent le corps humain comme le temple et l’Esprit qui y demeure comme Dieu installé dans ce temple. Ne serait-ce qu’une simple compréhension intellectuelle de ceci nous rendrait heureux. Mais nous serions beaucoup plus heureux si nous mettions cette compréhension en pratique dans nos vies quotidiennes.
 
 Tous sont les enfants de Dieu. Dieu est l’unique Seigneur du genre humain. Les gens peuvent apparaître différents par leurs noms et leurs formes, ainsi que par leurs croyances et pratiques, mais la source d’où ils proviennent est la même. La reconnaissance de cette véritable base de l’Unité est la connaissance de l’Absolu. Cette connaissance ne peut pas être obtenue par la simple étude des Ecritures et la tenue de discussions métaphysiques. Ce qui doit être reconnu c’est la Vérité que chaque être dans l’Univers est une incarnation de l’Être Suprême. La prise de conscience de l’Unité qui contient la diversité est la connaissance la plus précieuse.

 Chaque action désintéressée qui prépare le terrain pour la fusion de l’âme individuelle avec l’Âme Universelle, qui élargit la vision vers ‘la Divinité’ immanente en tous lieux, est une action ‘Juste’. Chaque action de cet ordre est un petit ruisseau qui se précipite vers l’océan de ‘la Connaissance du Soi’. Tout ce qui est fait avec une attitude de dévouement et d’abandon est un acte qui conduit à la réalisation du ‘Soi’.

 Inspirez-vous des paroles des Maîtres de sagesse, purifiez vos pensées et focalisez votre mental sur Dieu. Dieu ne peut être installé que dans un cœur pur. Le but de toute ‘pratique spirituelle’ devrait être de purifier le cœur.

 A quoi servent la richesse et la position, si vous n’avez pas la Paix mentale ? Une conscience tranquille est la possession la plus précieuse de l’homme. Engagez-vous dans les activités de service avec un esprit de total dévouement. Le vrai service consiste à aider le pauvre et l’affligé dans la société avec humilité et dévouement. Tel est le service à Dieu. Pratiquez le diction : « Servez avec vos mains en ayant installé Dieu dans votre cœur. » Ne recherchez ni le pouvoir ni l’argent.

 Dans cette merveilleuse création, l’homme s’est engagé de mille manières dans l’exploration des secrets infinis et merveilleux de la nature. Mais en raison des caprices de son mental, de son intellect et de son ego, l’homme n’a pas compris les bases véritables, éternelles et spirituelles, sous-jacentes de l’Univers et il s’est égaré dans la poursuite du monde phénoménal extérieur, comme s’il était la seule réalité. Dans ce processus, il n’a pas réalisé sa propre véritable nature et il a totalement perverti son mental. Il a perdu la Vérité toute simple que tout est imprégné par Dieu.

 Dans le domaine spirituel, le germe de l’intérêt intense représente le stade préliminaire. Mais l’intérêt seul n’est pas suffisant. Des efforts pour réaliser l’objectif spirituel doivent être faits. L’aspirant doit reconnaître les vérités de base de la quête spirituelle et ces vérités doivent être mises en pratique. C’est seulement alors que le fruit de la Connaissance, sous la forme de la réalisation du Divin pourra être garantie. La recherche de la Connaissance suprême appelée dévotion et Félicité suprême est sa récompense.

La Connaissance

- La connaissance est le trésor que les hommes gagnent par leurs propres efforts quand ils purifient leur mental et cherchent à obtenir la Grâce de Dieu.

- La connaissance temporelle vous fournit un toit et de la nourriture, tandis que la Connaissance de l'Âme vous porte à la réalisation de la réalité absolue.

- La connaissance seule rend le cœur aride. La dévotion l'adoucit avec la compassion et le Karma donne aux mains quelque chose à faire, quelque chose qui viendra sanctifier chaque minute qui vous a été donnée de vivre.

- La connaissance sans l'expérience personnelle ne sert à rien. La sagesse qui réside en nous est inutile si elle n'évolue pas. Ce n'est que quand un tel apprentissage est mis en pratique qu'il devient estimable.

- L'acquisition et l'accumulation de richesse ne servent à rien si elles ne sont pas consacrées et dépensées pour le bien-être du monde. La connaissance devient bénéfique seulement si elle se transforme en actions profitables au bien de l'humanité.

- À quoi sert la connaissance du monde physique si un homme ignore ce qu'il est réellement?

- Le savoir aujourd'hui a seulement la taille d'une graine de moutarde, cependant l'homme revendique son savoir comme celui de la taille d'une citrouille.

- Toutes les connaissances du monde et toutes les prouesses physiques seront vaines si la force spirituelle est absente.

- Ne soyez pas fier des connaissances intellectuelles que vous avez pu acquérir. La véritable forme de connaissance est l'humilité.

- La véritable connaissance est la prise de conscience de la relation et de l'unité qui existent entre l'individu et le groupe.

• Chaque petit acte altruiste qui prépare le terrain de la fusion du Moi avec le Surmoi, qui élargit la vision vers le Créateur, immanent partout, est un acte juste.

• Un coffre-fort vide n’acquiert de la valeur que si tu sais le remplir de bijoux ; ton corps est comme un coffre-fort et il n’acquiert de la valeur que si tu sais le remplir du trésor de la Connaissance et de cette pierre précieuse qu’est la Vertu.

• La Paix est un océan sans plage.
C’est la Lumière qui illumine le monde et la posséder équivaut à tout posséder.
Elle donne la Connaissance aussi bien de ce monde que de l’autre monde.

• Les « chemins » sont au nombre de trois.
Il y a celui de la « dévotion » ; le Maître guide mais il ne manquerait plus que le Maître fasse tout !
Ensuite vient la « perception » de l’Omniprésence de Dieu ; le futur se superpose au présent et le passé tombe dans l’oubli par rapport au présent ; ceci est la « connaissance ».
Enfin, il y a la « reddition » à Dieu, c’est-à-dire le fait de sentir que tout l’Univers est Son corps.

• Celui qui a atteint la Connaissance aime tous les êtres humains ; il n’est pas contaminé par l’ego et il agit comme il parle.

• La dévotion et la croissance sont comme un couple de bœufs attelés à la charrue : ils doivent marcher à l’unisson.
Chacun doit marcher au pas de l’autre et l’aider à tirer le poids plus vite.
La connaissance doit augmenter la dévotion ; la dévotion doit contribuer à la croissance de la connaissance.

• Les disciples doivent se développer et s’exercer selon la triade : Dévotion, Connaissance et Non attachement.
Il n’y a pas d’autre voie de salut.

• Tout le monde est affligé du « mal » de la naissance et de la mort et a droit au médicament de la Connaissance spirituelle, qui assure la guérison effective.

- Le but de la sagesse est la liberté.
- Le but de la culture est la perfection.
- Le but de la connaissance est l’amour.
- Le but de l’éducation est le caractère.

• Il y a ceux qui soutiennent que la Connaissance est le Pouvoir, mais ce n’est pas vrai.
Le Caractère est le Pouvoir et même l’acquisition de Connaissances requiert un Caractère juste.
C’est pourquoi tout le monde doit ambitionner un Caractère sans taches, sans aucune trace de mal.

• L’aspirant doit toujours être gai, souriant enthousiaste.
Cette attitude pure et simple est assurément la plus essentielle de la dévotion et de la connaissance.

• On doit surmonter l’attitude dualiste de contentement quand tout va bien et de soucis quand tout va mal, fondant en nous la douleur du corps et des sens.
Voilà le véritable fondement de la Connaissance.

 1-Se tenir loin des tumultes, de la cruauté, de l’hypocrisie de ce monde.
 2-S’habituer à la vérité, à la droiture, à l’amour et à la paix.
 3-Repousser, parce que sans valeur, l’éloge et le blâme, l’appréciation et la dérision, la prospérité et l’adversité.
 4-Maintenir solide la foi dans sa propre Réalité Innée.
 5-Dédier sa vie à l’élévation spirituelle.

• Il y a trois leçons à apprendre : la précarité de toutes les choses créées, le rôle de l’homme comme instrument et Dieu comme Maître.
Le jeu qu’on appelle la Vie est vécu en ces trois éléments.

• Tout est saupoudré de l’Amour Divin.
Dans toute la Création, dans tous les êtres humains, dans toutes les choses vivantes, l’Amour se manifeste sous différentes formes.
L’Etre Universel est la Forme de l’Amour.

• Que signifie « connaître Dieu » ?
Cela signifie « aimer Dieu » !
La connaissance sans la dévotion amène à l’orgueil.

• Les Grands Maîtres appartiennent à toute l’humanité.
Accepter l’un de ces Maîtres et réfuter les autres est un signe de mesquinerie.
Divers membres et organes forment le corps humain, tout comme divers états et communautés forment le monde.

• Quelle que soit l’activité dans laquelle l’homme est plongé, il doit automatiquement comme il respire, être toujours conscient de ceci : « je suis né pour servir Dieu et pour réaliser mon véritable Moi ».

• Même la chose la plus confortable en laquelle aspire l’homme ne peut lui donner la paix.
La paix s’obtient en s’abandonnant à Dieu, qui est le Véritable Centre de chaque être humain, la véritable source de toute la vie.

• Lorsque la Vérité, la Justice, la Compassion et la Paix s’éloignent de l’homme, le monde dégénère et devient un nid de serpents.
Dieu arrive alors comme Avatar pour sauver l’humanité de telles condamnations.
Il ne vient pas pour fonder une nouvelle croyance ou une nouvelle religion, ni pour créer une nouvelle faction ou pour introniser un nouveau Dieu.

Siege_de_l_Ame

Siège de L'Âme

Explication des termes spirituels

Ame (Ego, Maître intérieur, Christ intérieur, Fils du Mental, Ange solaire) – Principe qui relie l’esprit et la matière, Dieu et sa forme. C’est l’origine de la conscience, du caractère et des qualités de toute forme manifestée.

Avatar – Etre spirituel qui « descend sur Terre » en réponse à l’appel et aux besoins de l’humanité. Les Avatars peuvent être de différents niveaux : humain, planétaire, ou cosmique.
On dit des Avatars cosmiques qu’ils sont des « Incarnations divines ». Leurs enseignements, correctement compris et progressivement mis en pratique par l’humanité, élargissent sa compréhension et lui présentent la prochaine étape dans son progrès évolutif.


Christ – Terme utilisé pour désigner celui qui est à la tête de la Hiérarchie spirituelle, l’Instructeur mondial, le Maître de tous les Maîtres. Ce poste est actuellement occupé par le Seigneur Maitreya.

Conscience christique – Energie du Christ cosmique, connue aussi sous le nom de Principe christique. Incarnée pour nous par le Christ, elle s’éveille actuellement dans le cœur de millions de gens partout dans le monde. C’est l’énergie de l’évolution en soi.

Dieu (voir aussi Logos) – Le Grand Etre cosmique qui est l’âme de cette planète. Dans le sens ésotérique, Dieu est la somme de toutes les Lois, et de toutes les énergies gouvernées par ces Lois dans l’univers manifesté et non-manifesté.

Forces de Lumière (Forces d’Evolution) – Hiérarchie spirituelle de notre planète, centre planétaire d’Amour-Sagesse.

Forces des ténèbres (Forces du mal, Forces de la matérialité) – Forces involutives qui s’occupent de l’aspect matière de la planète. Lorsqu’elles outrepassent leur rôle et affectent le développement spirituel de l’humanité, elles sont considérées comme le « mal ».

Karma – Nom oriental de la loi de cause et d’effet, la loi fondamentale gouvernant notre existence dans ce système solaire. Chacune de nos pensées, chacune de nos actions met une cause en mouvement. Ces causes ont leurs effets, qui façonnent nos vies, pour le meilleur ou pour le pire. Cette loi est exprimée en termes biblique, par les paroles : « On récolte ce qu’on a semé », et en termes scientifiques par : « A chaque action correspond une réaction opposée de force égale. »

Logos – Dieu. Etre cosmique qui est l’âme d’une planète (Logos planétaire), d’un système solaire (Logos solaire), d’une galaxie (Logos galactique), et ainsi de suite jusqu’à l’infini.

Maîtres de Sagesse – Individus qui ont reçu la cinquième initiation, après avoir traversé toutes les expériences offertes par la vie en ce monde, et acquis, ainsi, une totale maîtrise d’eux-mêmes et des lois de la nature. Ils sont les Gardiens du Plan d’évolution et de toutes les énergies qui déferlent sur cette planète et génèrent l’accomplissement du Plan.

Soi ou Monade – Pur esprit reflétant la nature triple de la déité : a) Volonté divine ou Pouvoir (le Père) ; b) Amour-Sagesse (le Fils) ; c) Intelligence active (le Saint-Esprit). C’est l’« étincelle divine » résidant en tout être humain.

Réalisation du Soi – Processus par lequel nous reconnaissons et exprimons notre nature divine.

Réincarnation (Loi de renaissance) – Processus qui permet à Dieu, par l’intermédiaire d’un agent (nous-mêmes), de descendre dans son opposé polaire, la matière, de manière à ramener cette matière à lui, totalement imprégnée de la nature de Dieu. La loi du karma nous ramène périodiquement en incarnation jusqu’à ce que, graduellement, grâce au processus d’évolution, nous puissions révéler véritablement notre nature innée.

Centre_de_Connaissance

[Connaissance] [Enseignements] [Le Christ] [Christ Maitreya] [Jesus Christ] [Ramtha] [Sai Baba] [Babaji] [Djwal Khul] [Paul Twitchell] [Krishnamurti] [O M Aivanhov] [Clare Prophet] [Christ'al Chaya] [Ronna Herman] [B Marciniak] [Soria] [Kryeon] [Seth] [Daniel Meurois] [Ramathis-Mam] [Contact]